RETOUR  |   BACK       

Maison | House

N°8

Paris, France

Ce projet de surélévation de maison de ville propose un renversement : la cuisine et le séjour sont déplacés au dernier étage, et profitent d’une terrasse créée sur cour. Les chambres sont au premier et à rez-de-chaussée. A l’étage d’attique, les pièces de jour sont coiffées de deux voûtes bois en berceau au profil cycloïde.  La toiture à pignons donne à la bâtisse un aspect dual. Ce fractionnement permet de limiter l’effet de masse de l’édifice surélevé, tout en faisant écho aux lucarnes à deux pans de la maison voisine. Les maisons de ville qu’elles soient groupées dans les quartiers de villa, ou disséminées dans le tissu composite faubourien ne se caractérisent pas uniquement par un type, une forme architecturale ou une échelle. Elles sont en réalité d’une grande variété, précisément parce que le faubourg n’a pas fait au

XIXe siècle l’objet du même soin ordonnancier que la ville-centre. Cette licence est le commun multiple des maisons des faubourgs et de la proche banlieue, qui bien que modestes rêvent très fort à des ailleurs fantaisistes ou des avants mythiques.Inscrit dans cette généalogie, le projet convoque un imaginaire domestique par le filtre d’un type constructif, d’une antériorité. Avec ses deux pignons sur rue, et ses deux corps de bâtiment décalés à une seule travée, cette maison convoque le spectre des maisons médiévales, de leur échelle, de leur manière singulière de se tenir chaud. Il ne s’agit pas tant de ressembler au type original qu’à toucher par lui à une certaine qualité de domesticité, modeste mais rêveuse. | The raising of this Parisian townhouse is an overturn: the living and the kitchen take place at the roof level, in continuity with a terrace created on the rear side. Rooms are set on the first and second floor.

On the attic floor, the day parts of the house, are topped by two wood vaulted ceiling with cycloid profile. The building tends to look dual, thanks to the double gables. This fragmentation prevents the raised building to look heavy and recalls the pitched roof dormers of the neighboring house. The Parisian townhouses, weather clustered or disseminated are not only define by a type, a form nor a scale. There is a great variety in that matter because, unlike city center, the faubourg wasn’t ordered by strong urban prescriptions. This license is the common ground of the faubourg and suburban townhouses, powerfully irrigated by exotic and mythical dreams. Rooted in this genealogy, the project conveys a domestic imaginary through the filter of a constructive type. The two gable façades, the two slightly offset single span wings convey a spectral souvenir of the middle age row of houses hudding together for warmth. The purpose is not to look alike the original type, but to attain a modest but dreamy domestic quality.

Mission | Assignment

Commande directe

Direct command

 

Lieu | Location

Paris, France

Client | Client

Particulier

Private client

Surface | Area

110 m2

Statut | Status

Projet arrêté

Unbuilt

Élévation : avant-après, façade urbaine  |  Before-after, urban façade

Vue 1 (image de synthèse)  |  View 1 (synthesis image)

Vue 2 : Avant-après, perspective urbaine  |  View 2 : Before-after, urban rendering

Vue 3 (image de synthèse)  |  View 3 (synthesis image)

Schéma surélévation  |  Schema

Vue 4 : avant-après, façade principale  |  View 4 : before-after, front elevation

Vue 5 (image de synthèse)  |  View 5 (synthesis image)

Plans   |  Plans

Vue 6 (image de synthèse)  |  View 6 (synthesis image)

Vue 7 : prototype voûte bois cintré  |  View 7 : moulded wood vault prototype

RETOUR  |   BACK